TheMobileshort

LE MOBILE A woman’s body floats alone in the void. Its very weightlessness seems to liberate it from the restraints of gravity, suspended somewhere between life and death. Behind this human mobile stands an immense angular screen that defines the…

TheMobileshort

Source

0
(0)

LE MOBILE
A woman’s body floats alone in the void. Its very weightlessness seems to liberate it from the restraints of gravity, suspended somewhere between life and death. Behind this human mobile stands an immense angular screen that defines the performance space.
Superimposed on the swaying body are images created and projected in real time. Mobile, the most recent work by Montreal multidisciplinary artist Carole Nadeau, invites the viewer to explore a poetic and surreal world. The work questions identity, the power of speech from deep within and our perceptions of reality. It also explores notions about the human body, its limits and its ultimate purpose, which is to say, death.
The motorized staging challenges the traditional codes that condition the audience relationship to the stage, while the live video images created in front of us convey a poetic simplicity. The two elements are woven together in the scripting of this mobile narrative in the thriller genre.
Suspendue dans le vide, une femme cherche à retracer le fil des événements qui l’ont précipitée entre la vie et la mort. Ce mobile humain se superpose aux images projetées, créées en temps réel sur scène par un performeur vidéaste. Elle s’anime lentement. Elle ne rêve pas. Impuissante à communiquer. Lock-in syndrome. Giclées d’images… le souvenir d’un accident… un mobile de crime… Le suspense nous plonge dans un drame aux allures de thriller. Le Mobile, une expérience du déséquilibre, du flottement, de ces moments renversants où nos vies nous basculent dans le vide.

Mobile, la dernière création de l’artiste multidisciplinaire montréalaise Carole Nadeau, invite le spectateur à un monde poétique et surréel. L’œuvre pose un questionnement sur l’identitaire, la prise de parole au sein de soi-même, la perception du réel. Elle questionne aussi le corps humain, ses limites et l’éventualité de sa finalité, c’est-à-dire, la mort.

La scénographie motorisée déjoue les codes traditionnels du rapport existant entre la scène et la salle; la fabrication de l’image vidéo en direct devant nous privilégie une poésie de la simplicité; ces deux éléments participent à la trame de ce récit locomotive en forme de thriller.

Durée : 1 heure
voir entrevue http://www.youtube.com/watch?v=HhokybTELf4
Guadalajara, Mexique, Festival de Mayo, 2012
Quito, Équateur, Teatro Nacional Sucre, 2012
Québec, festival Mois Multi, Méduse, 2010
Montreal, Espace Libre, 2010
Une coproduction Le Pont Bridge et Les productions Recto-Verso

Texte, mise en scène et performance : Carole Nadeau
Assistance à la mise en scène : Steeve Dumais
Scénographie : Louis Hudon, Émile Morin, Carole Nadeau et Mathieu Thébaudeau
Vidéographie : en direct : Louis Hudon pré-enregistrée : Carole Nadeau
Environnement sonore : Martine H Crispo
Régies : Steeve Dumais et Martine H Crispo
Conseillers artistiques : Martine H Crispo, Steeve Dumais et Louis Hudon
Conception du dispositif scénographique : Émile Morin et Mathieu Thébaudeau
Réalisation du dispositif scénographique : Mathieu Thébaudeau
Conception et réalisation du logiciel de contrôle vidéo : Émile Morin et Pierre-0livier
Fréchet-Martin
Conseiller en éclairage : Mathieu Thébaudeau
Conception et réalisation du harnais : Créations Fil Lion
Oeil extérieur: Alain Francoeur et Dominique Leduc
Direction technique : Mathieu Thébaudeau et Michel Fordin

0 / 5. 0

Leave a Reply