Je vous salis ma rue

Cette vidéo a été une plongée au cœur de ma rue. J’y ai discuté avec des personnes diverses, pour le meilleur comme pour le pire. Sympathiser avec les barmans et les videurs, se faire refuser de filmer dans un bar…

Je vous salis ma rue

Source

0
(0)

Cette vidéo a été une plongée au cœur de ma rue. J’y ai discuté avec des personnes diverses, pour le meilleur comme pour le pire. Sympathiser avec les barmans et les videurs, se faire refuser de filmer dans un bar par un videur avec qui j’avais sympathiser. Signer pour une captation de spectacle de cabaret avec les artistes que je venais de filmer dans la rue, ou une vidéo promotionnelle pour un restaurant.

J’emménage l’année dernière rue sainte Catherine. Content d’être dans le centre, je me rends vite compte que ce n’est pas le havre de paix que j’avais imaginé. À présent je l’ai apprivoisée. Ses ambiances, ses silhouettes déambulantes ou ses clients plus fidèles. La rue sainte Catherine a de multiples facettes que j’ai eu le temps de découvrir, et vais essayer de retranscrire.
Pour cela j’ai fais le choix d’une narration par le montage et l’image plutôt qu’une narration scénaristique. Aucune voix off, seulement « Blue Rondo à la Turk » de Brubeck, symbole de la décadence. La bande son n’est pas la musique originale. Des ambiances sont découpées et ré agencées pour en faire le fil conducteur de la narration. Les images se succèdent et dévoilent la rue au gré de la journée.

0 / 5. 0

Leave a Reply